Afrique

Quelle est la taille de la France ?

La France est le premier pays au monde à prendre en compte à la fois le poids de la voiture en taxes. À partir de l’année prochaine, le gouvernement introduira un nouveau prélèvement sur tous les véhicules de tourisme de plus de 1,8 tonnes à l’exclusion des voitures électriques. Il s’agira d’un paiement unique lors de l’achat d’un véhicule. La mesure aura principalement une incidence sur les ventes de VUS.

L’introduction de la taxe a été décidée après de longues négociations du gouvernement français, le résultat est en partie un compromis : un certain nombre d’organisations environnementales ont appelé à la taxation des voitures pesant plus de 1,4 tonne. Mais cela affecterait trop l’industrie automobile, selon le gouvernement.

A lire également : Où s'amuser au Cap-Vert ?

Le gouvernement veut inciter les résidents à acheter des véhicules plus légers et moins polluants, selon le serveur Les Echos. Le grand promoteur de la soi-disant micromobilité Horace Dediu a souligné sur son compte Twitter que le poids moyen du véhicule vendu avait considérablement augmenté : toujours en 1960, les voitures pesaient en moyenne 750 kilogrammes, l’an dernier le véhicule moyen en France pesait 1,24 tonne. L’occupation moyenne des véhicules, en revanche, est en baisse

Le poids moyen des voitures était d’environ 750 kg en 1960. En 2019, le poids des voitures neuves vendues en France était de 1 240 kg.

A lire également : Tout savoir sur le yacht Somnio

— Horace Dediu (@asymco) 19 octobre 2020

Le gouvernement a fixé une taxe de dix euros par kilo au-dessus de la limite de 1,8 tonne du poids de secours, de sorte que la mesure n’affectera réellement que les plus gros véhicules de la catégorie VUS. À titre de comparaison : le plus grand modèle Kodiaq de la Skoda Kodiaq pèse entre 1,5 et 1,71 tonne selon le type de moteur Les voitures électriques et les grandes familles utilisant des véhicules plus dimensionnels bénéficieront de l’exemption de paiement. Le gouvernement réagit en introduisant un prélèvement sur la hausse des ventes de voitures de catégorie VUS. En France, elles représentent 41 % de toutes les voitures neuves. « Cela signifie plus de consommation de matériaux et d’énergie, plus de pollution et moins d’espace public disponible », a déclaré la ministre de la Transformation environnementale Barbara Pompili.

L’alourdissement du parc automobile, c’est de matériaux et d’énergie consommés, de pollution, – d’espace public disponible. Le malus au poids que nous instaurons est un signal fort et nécessaire pour mieux prendre en compte l’empreinte écologique des véhicules les plus lourds

— Barbara Pompili (@barbarapompili) October 15,2020